Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Examen 25

Texte :

ISMENE : Nous ne pouvons pas.

ANTIGONE, après un silence, de sa petite voix : Pourquoi ?

ISMENE : Il nous ferait mourir.

ANTIGONE : Bien sûr. A chacun son rôle. Lui, il doit nous faire mourir, et nous, nous devons aller enterrer notre frère. C’est comme cela que ç’a été distribué. Qu’est-ce que tu veux que nous y fassions ?

ISMENE : Je ne veux pas mourir.

ANTIGONE, doucement : Moi aussi j’aurais bien voulu ne pas mourir.

ISMENE : Écoute, j’ai bien réfléchi toute la nuit. Je suis l’aînée. Je réfléchis plus que toi. Toi, c’est ce qui te passe par la tête tout de suite, et tant pis si c’est une bêtise. Moi, je suis plus pondérée. Je réfléchis.

ANTIGONE : Il y a des fois où il ne faut pas trop réfléchir.

ISMENE : Si, Antigone. D’abord c’est horrible, bien sûr, et j’ai pitié moi aussi de mon frère, mais je comprends un peu notre oncle.

ANTIGONE : Moi je ne veux pas comprendre un peu.

ISMENE : Il est le roi, il faut qu’il donne l’exemple.

ANTIGONE : Moi, je ne suis pas le roi. Il ne faut pas que je donne l’exemple, moi… Ce qui lui passe par la tête, la petite Antigone, la sale bête, l’entêtée, la mauvaise, et puis on la met dans un coin ou dans un trou. Et c’est bien fait pour elle. Elle n’avait qu’à ne pas désobéir !

ISMENE : Allez ! Allez !... Tes sourcils joints, ton regard droit devant toi et te voilà lancée sans écouter personne. Écoute-moi. J’ai raison plus souvent que toi.

ANTIGONE : Je ne veux pas avoir raison.

ISMENE : Essaie de comprendre au moins !

ANTIGONE : Comprendre… Vous n’avez que ce mot-là dans la bouche, tous, depuis que je suis toute petite. Il fallait comprendre qu’on ne peut pas toucher à l’eau, à la belle eau fuyante et froide parce que cela mouille les dalles, à la terre parce que cela tache les robes. Il fallait comprendre qu’on ne doit pas manger tout à la fois, donner tout ce qu’on a dans ses poches au mendiant qu’on rencontre, courir, courir dans le vent jusqu’à ce qu’on tombe par terre et boire quand on a chaud et se baigner quand il est trop tôt ou trop tard, mais pas juste quand on en a envie ! Comprendre. Toujours comprendre. Moi, je ne veux pas comprendre. Je comprendrai quand je serai vieille. (Elle achève doucement.) Si je deviens vieille. Pas maintenant.

ISMENE : Il est plus fort que nous, Antigone. Il est le roi. Et ils pensent tous comme lui dans la ville. Ils sont des milliers et des milliers autour de nous, grouillant dans toutes les rues de Thèbes.

ANTIGONE : Je ne t’écoute pas.

ISMENE : Ils nous hueront. Ils nous prendront avec leurs mille bras, leurs mille visages et leur unique regard. Ils nous cracheront à la figure. Et il faudra avancer dans leur haine sur la charrette avec leur odeur et leurs rires jusqu’au supplice.

1) A quel genre littéraire appartient le texte ? Relevez deux indices. /1

2) Situez le passage dans l’oeuvre dont il est extrait. /1

3) Antigone et Ismène partagent un secret. lequel ? /1

4) Antigone est consciente du danger qu’elle court, et pourtant elle brave l’autorité de Créon, pourquoi ?

5) « C’est comme cela que ç’a été distribué ».

                       a) Distribué par qui ? /0,5          b) Quelle est l’attitude d’Antigone face à cette distribution ? /0,5

6) contre quoi Antigone se révolte-t-elle dans la tirade allant de « Comprendre ….» à « Pas maintenant » ? /1

7) Quels sont les trois traits de caractère dominant dans le personnage d’Antigone ? Justifiez votre réponse par des éléments du texte. /1

8) Donnez deux arguments qu’Ismène expose pour convaincre sa soeur. /1

9) «Ils nous prendront avec leurs mille bras, leurs mille visages et leur unique regard.»

Quelle est la figure de style employée ici ? Quel effet Ismène cherche-t-elle à produire sur Antigone ? /1

10) « Il est plus fort que nous, Antigone. Il est le roi. Et ils pensent tous comme lui dans la ville ».Dites à qui renvois « IL » et « ils ». /0,5

11) Recopiez les didascalies de ce passage. /0,5

Production écrite: (10 points)

 Sujet : Peut-on refuser de se soumettre aux règles ou aux lois ?  Vous répondrez à cette question dans un texte structuré et argumenté


 



17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres