Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Examen 15

TEXTE:

ISMÈNE : Je ne veux pas vivre si tu meurs, je ne veux pas rester sans toi !

ANTIGONE :Tu as choisi la vie et moi la mort. Laisse-moi maintenant avec tes jérémiades. Il fallait y aller ce matin, à quatre pattes, dans la nuit. Il fallait aller gratter la terre avec tes ongles pendant qu'ils étaient tout près et te faire empoigner par eux comme une voleuse !

ISMÈNE :Eh bien, j'irai demain !

ANTIGONE :Tu l'entends, Créon ? Elle aussi. Qui sait si cela ne va pas prendre à d'autres encore, en m'écoutant ? Qu'est-ce que tu attends pour me faire taire, qu'est-ce que tu attends pour appeler tes gardes ? Allons, Créon, un peu de courage, ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Allons, cuisinier, puisqu'il le faut !

CRÉON, (crie soudain.) : Gardes ! (Les gardes apparaissent aussitôt.)

CRÉON :Emmenez-la.

ANTIGONE, (dans un grand cri soulage). Enfin, Créon !

(Les gardes se jettent sur elle et l'emmènent. Ismène sort en criant derrière elle.)

ISMÈNE : Antigone ! Antigone !

(Créon est reste seul, le choeur entre et va à lui.)

LE CHŒUR : Tu es fou, Créon. Qu'as-tu fait?

CRÉON, (qui regarde au loin devant lui.) : Il fallait qu'elle meure.

LE CHŒUR : Ne laisse pas mourir Antigone, Créon ! Nous allons tous porter cette plaie au côté, pendant des siècles.

CRÉON : C'est elle qui voulait mourir. Aucun de nous n'était assez fort pour la décider à vivre. Je le comprends maintenant, Antigone était faite pour être morte. Elle-même ne le savait peut-être pas, mais Polynice n'était qu'un prétexte. Quand elle a dû y renoncer, elle a trouvé autre chose tout de suite. Ce qui importait pour elle, c'était de refuser et de mourir.

LE CHŒUR : C'est une enfant, Créon.

CRÉON : Que veux-tu que je fasse pour elle ? La condamner à vivre ?

HÉMON, (entre en criant.) : Père !

CRÉON, (court à lui, l'embrasse.) : Oublie-la, Hémon ; oublie-la, mon petit.

HÉMON : Tu es fou, père. Lâche-moi.

 

Compréhension:

1-Situez le passage.

2-Complétez les informations suivantes :

Le genre d’Antigone est....... le sous-genre c’est........le mythe d’Antigone a été écrit pour la première fois par.............

3-Relevez trois indices qui montrent qu’il s’agit ici d’un texte théâtral.

4-Que signifie Créon en disant que Polynice n’était qu’un prétexte ?

5- Que signifie Créon en disant « je suis le maitre avant la loi pas après » ?

6-Relevez dans le texte :

a- trois mots avec leurs contraires.

b- trois anaphores.

c- une métaphore.

d- quatre indices de l’énonciation.

7-Transformez les phrases soulignées dans le passage au discours indirect en commençant par : « Antigone a dit ».

 



17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres