Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Mes cours de français - Lycée Driss 1er - Agdz

Examen 14

TEXTE:

LE MESSAGER

Une terrible nouvelle. On venait de jeter Antigone dans son trou. On n’avait pas encore fini de rouler les derniers blocs de pierre lorsque Créon et tout ceux qui l’entourent entendent des plaintes qui sortent soudain du tombeau. Chacun se tait et écoute, car ce n’est pas la voix d’Antigone. C’est une plainte nouvelle qui sort des profondeurs du trou… Tous regardent Créon, et lui qui a deviné le premier, lui qui sait déjà avant tous les autres, hurle soudain comme un fou : « Enlevez les pierres !enlevez les pierres ! » Les esclaves se jettent sur les blocs entassés et, parmi eux, le roi suant, dont les mains saignent1. Les pierres bougent enfin et le plus mince se glisse dans l’ouverture. Antigone est au fond de la tombe, pendue aux fils de sa ceinture, des fils bleus, des fils verts, des fils rouges qui lui font comme un collier d’enfant, et Hémon à genoux qui la tient dans ses bras et gémit, le visage enfoui dans sa robe. On bouge un bloc encore et Créon peut enfin descendre. On voit ses cheveux blancs dans l’ombre, au fond du trou. Il essaie de relever Hémon, il le supplie. Hémon ne l’entend pas. Puis soudain il se dresse, les yeux noirs, et il n’a jamais tant ressemblé au petit garçon d’autrefois, il regarde son père sans rien dire, une minute, et, tout à coup, il lui crache au visage, et tire son épée. Créon a bondi hors de portée. Alors Hémon le regarde avec ses yeux d’enfant, lourd de mépris, et Créon ne peut pas éviter ce regard comme la lame. Hémon regarde ce vieil homme tremblant à l’autre bout de la caverne et, sans rien dire, il se plonge l’épée dans le ventre et il s’étend contre Antigone, en l’embrassant dans une immense flaque rouge.

 

 

I – COMPREHENSION (10/10)

1.      Situez le passage dans l’œuvre avec précision en en disant l’intérêt dans la progression dramatique.

2.      De quel type est le texte ? Justifiez votre réponse.

3.      Quelle est la fonction du Messager ?

4.      Quels connecteurs logiques annoncent le caractère surprenant des actions? (préciser les occurrences)

5.      Quel sentiment traduit la répétition « Enlevez les pierres ! Enlevez les pierres ! »

6.      Quelle image d’Antigone et de Hémon souligne la cruauté du tableau ?

7.      Quelle image de Créon se dégage du texte ?

8.      Quel sentiment anime Hémon contre son père ?

9.      Mettez au discours indirect l’ordre rapporté de Créon. 

10.  Relevez dans le passage :

    1. une comparaison
    2. une métaphore
    3. le champ lexical de la tombe (4 mots au moins)

11.  Quelle est la valeur du présent dans le passage ?

 



17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres